L’enfant et la conscience cosmique

L’ENFANT ET LA CONSCIENCE COSMIQUE

 

Communication au colloque

« L’ASTRONOMIE DANS L’ENSEIGNEMENT ET LA CULTURE »

Observatoire de Strasbourg     7-9 Septembre 1978

 

Prendre conscience de l’Univers qui nous entoure et de la place que nous y occupons est aujourd’hui indispensable. Ceux qui entrent avec la plus grande facilité et le plus grand naturel dans l’ère du Cosmos sont les enfants. Nous essayons d’initier ces adultes de l’Univers de demain à l’harmonie et à la beauté de l’Espace et de tout ce qu’il contient.

L’Astronomie est beaucoup plus qu’une matière pouvant jouer un rôle dans la cutlure populaire. Il faut se réjouir de la prolifération des Sociétés d’Astronomes amateurs et des Clubs de Jeunes dans les lycées, collèges et maisons de jeunes. Mais si l’on veut que l’Astronomie prenne sa vraie mesure, si l’on veut qu’elle occupe une place de choix (et elle ne saurait en occuper une autre), il est urgent de viser beaucoup plus haut et beaucoup plus loin. Il est urgent d’attaquer le problème d’une manière beaucoup plus essentielle, depuis ses racines.

L’Astronomie n’est pas seulement la mère des autres Sciences, elle en est la substance irremplaçable et cosntante. C’est au sein de l’entité cosmique que se font toutes les découvertes essentielles pour l’explication  de l’unviers et de la vie quelque soit la discipline du chercheur. Physiciens, mathématiciens, chimistes et philosophes, de Thalès à Einstein, doivent se pencher sur le tissu initial de l’astronomie pour poser leur jalon vers la vérité. C’est Jean Perrin qui a merveilleusement perçu ce rôle primordial: « C’est une bien faible lumière qui nous vient du ciel étoilé. Que serait pourtant la PENSEE HUMAINE si nous ne pouvions pas percevoir ces étoiles… ».

Dans notre monde actuel, où menace la chaos, l’écroulement des valeurs de certitude; où des scientitiques sont en quête d’une religion; où la spécialisation donne le dernier coup de grâce à toute vision globale des choses: il semble que nous arrivions au Jour J moins une heure pour agir. Il faut introduire l’Astronomie dans l’enseignement en tant  que trait d’union entre toutes les sciences. Il faut que l’enfant trouve en elle la synthèse de ce qu’on lui apprend à l’école, il y va de la pensée humaine. Il faut que l’enfant acquiert une conscience planétaire, il y va de al survie de l’homme.

Ce sont ces considérations qui guident notre activité astronomique pour l’enfant. Le Centre d’Animation Culturelle de Compiègne et du Valois, par l’initiative de son directeur, Geneviève Baïlac, a éveillé, depuis sa création en 1975, plus de cinq mille enfants de l’Oise aux mystères de l’Univers. Par une lente progression de l’initiation, depuis l’Atome jusqu’aux Amas de Galaxies, nous essayons de faire découvrir à ces adultes de l’Univers de demain, l’harmonie et la beauté de cosmos. Nous essayons de les rassurer sur l’accueil que leur fait l’Univers.

A travers nos animations ils voient reculer devant leurs yeux les confins de leur propre univers, ce qui provoque leur joie et leur émerveillement, et libère en eux imagination et créativité. Nous avons réuni 787 enfants de 31 classes de 14 Communes de l’Oise dans une grande Fête de l’Astronomie. Ces photos en sont le témoignange.

Rina Singer

1978

 

COLLOQUE STRASBOURG

Articles associés

%s