PARMI LES PROJETS REALISES

1978

« LA  FETE  DE   L’ASTRONOMIE »  sous la Présidence d’Honneur de Robert Jastrow, directeur de l’Institut Godard de la NASA : double concours, individuel et collectif d’une durée d’un an avec 1000 enfants (CM1-CM2) de 14 communes de l’Oise.

1979 -1980

« LE DROIT DE L’ENFANT AU RESPECT » opération autour de JANUSZ KORCZAK à laquelle ont participé pendant un an 200 enfants de 7 classes ( de CM1 à la 5ème ) de 5 villes de l’Oise et clôturée par un débat entre enfants sur les relations parents-enfants et par un spectacle assuré par Georges Descrières de la Comédie Française (texte du Journal du ghetto de J. Korczak) et Rina Singer (chants du ghetto) mis en scène par Geneviève Baïlac.

1982

« L’INFORMATIQUE ET L’INDIVIDU : DONNER LA PAROLE A CEUX QUI NE l’ONT PAS » opération de sensibilisation de la population à la société informatique naissante : 12 débats auxquels ont participé 70 personnalités de 5 pays.

1983

« QUAND L’UNIVERS EST POESIE » cycle de 30 animations et 5 conférences assurées dans les trois départements picards (Oise-Somme-Aisne) au sein de 10 établissement spécialisés : hôpitaux psychiatriques, hôpitaux pour enfants, Instituts pour handicapés, maisons de retraite).

1983-1984

« MACHEMONT ENTRE L’UNIVERS ET LA PUCE »  opération d’éveil d’un village rural à la société informatique d’une durée de 15 mois se clôturant par « Le Tribunal de l’Ordinateur » : reconstitution d’un procès de Cour d’Assise où l’accusation, la défense et les témoignages sont assurés par la population du village ainsi que le verdict à bulletin secret. Jugement rendu : « Mise à perpétuité en régime de liberté hautement surveillée sous contrôle démocratique ».

1985

« SCIENCE  ET  PRISON »  cycle d’animations scientifiques auprès de jeunes détenus (15 à 25 ans) à la maison d’arrêt de Bois d’Arcy. Leurs dessins créés à la fin du cycle ont été retenus par les Ministères de la Justice et de la Culture pour être exposés à la Maison de la Culture de Reims à l’occasion du colloque international « Culture et Prison ».

1985-1986

« VILLAGES  ET  GALAXIES »  initiation scientifique de 6 classes primaires rurales des trois départements de la Picardie. Veillée finale au sein même de la classe, au cours de laquelle les enfants racontent l’univers aux parents.

1987

« HISTOIRE  d’UNE  POMME »   à l’occasion du 300ème anniversaire de la découverte par Isaac Newton des lois de l’attraction universelle, initiation au sein de deux hôpitaux et un Centre Social rural dans l’Oise.

1988

« DE  L’ATOME  AUX  GALAXIES » cycle de 8 conférences-animations à la cité des Sciences et de l’Industrie de la Villette.

1988

« LA  PLUS  BELLE  HISTOIRE  DU  MONDE » spectacle scientifique de Rina Singer en forme de dialogue pour deux comédiens (avec Jean Bombars).

Rina Singer le reprend seule sous le titre « LES  PERLES  MAGIQUES DE  l’UNIVERS ».  Il est vu par 10 000  enfants des écoles primaires et secondaires en France.

1989

« PHYSIQUE  ET  METAPHYSIQUE » spectacle scientifique de Rina Singer créé à Compiègne et joué ensuite au théâtre Tristan Bernard à Paris.

1990

« L’UNIVERS  A  PORTEE  DE  MAINS »  éveil à la connaissance scientifique d’un groupe d’enfants dits « non-scolarisables » du foyer de l’Enfance de Carlepont. Ce groupe va faire une présentation devant les deux classes de Cours Moyens de l’école du village.

Travail avec 3 groupes d’adolescents en difficultés scolaires (S.E.S. Compiègne, Le Layon Noyon et le Foyer Le Bosquet à Compiègne).

1990

« LA  CULTURE  SCIENTIFIQUE   ET  L’ECOLE  PRIMAIRE » opération conduite au sein de 5 écoles primaires de l’Oise à laquelle ont participé enfants, enseignants et parents.

1991

« ALLO  L’UNIVERS … ICI  COMPIEGNE »  réalisation d’une émission de radio avec une poignée de jeunes d’un quartier D.S.Q. de Compiègne, élèves du Lycée d’Enseignement Professionnel de la Cité Technique Mireille Grenet (diffusée le 15.5.1991).

1993

Travail avec la Section d’Etudes Spécialisées du Collège Fontaine des Près à Senlis et réalisation d’une émission de Radio par les enfants (diffusée sur les ondes de Chantilly FM le 24.6.1993).

1994

Veillée aux étoiles avec un groupe de 108 élèves de 6ème dont 15 relevant d’un enseignement spécialisés du Collège Jules Vallès à Nîmes.

1995

« L’EAU, L‘OR  BLEU  DU  XXI ème  SIECLE »  travail d’initiation à l’Eau avec deux professeurs de lettres et un professeur de physique et leurs classes de 6ème, 5ème et 4ème du collège Eugène-Vigne à Beaucaire dans le Gard.

1995

Enquête sur la Science réalisée dans le quartier du Mas de Mingue à Nîmes (629 questionnaires remplis). La distribution des questionnaires et le recueil des données ont été confiés à six jeunes du quartier âgés de 14 à 17 ans après un stage d’initiation scientifique.

1996

Animations autour du livre scientifique pour enfants à la bibliothèque du Carré d’Art  de Nîmes et à la Bibliothèque du quartier du Mas de Mingue.

1996

Stage d’initiation scientifique avec un groupe de 4 femmes d’origine maghrébine ayant peu ou pas du tout fréquenté l’école et dont deux ne s’expriment qu’en arabe. Enregistrement de la discussion en fin de stage.

1996

Initiation à l’outil numérique des habitants du quartier répartis en six groupes. Sur les photos prises lors des travaux pratiques sur les ordinateurs il est impossible de distinguer entre les stagiaires : enseignants, ouvriers, sœurs de la communauté St. Joseph du quartier, militants communistes etc.

1997

« MAS  DE  MINGUE  MASS  MEDIA »  présentation publique par les stagiaires d’internet sur grand écran.

1997

Réalisation de la partie scientifique du spectacle  « L’EAU  EN  MAJESTE » de Geneviève Baïlac réalisé avec les habitants du quartier.

1998

« L’EUROPE  ET  L’EURO » stages d’initiation avec une exposition de la Commission Européenne installée dans l’antenne municipale du quartier.

1999

Réalisation de la partie scientifique du spectacle  « l’AVENIR  DU  FUTUR » de Geneviève Baïlac sur le thème des multimédia.

2000

« LE  MAS  DE  MINGUE  ET  l’UNIVERS »  spectacle réalisé avec Geneviève Baïlac à l’aide d’images d’ordinateur projetées sur grand écran. Toute la partie technique a été assumée par des enfants du quartier.